Guide d’utilisation d’Antidote 10

Guide d’utilisation / Les dictionnaires / Dictionnaire des définitions

Dictionnaire des définitions

Le dictionnaire des définitions donne la définition des 128 000 mots qu’Antidote connait ainsi que des 55 000 locutions et proverbes formés à partir de ces mots. Les définitions, précises et riches en exemples, sont d’autant plus pratiques que chaque mot qui s’y trouve peut à son tour être consulté par doubleclic.

Les définitions

Les sens principaux

Chaque sens principal est précédé d'un losange vert ().

Les sous-sens

Chaque sous-sens (nuance de sens ou d’emploi) est introduit par un point gras vert ().

Les exemples

Les nombreux exemples sont affichés en caractères grisés. Ils suivent la définition qu’ils servent à illustrer et à préciser.

Les marques

Les marques, en petites capitales, précisent le contexte d’emploi du sens qu’elles précèdent. Les marques de domaine, en noir, servent à indiquer le secteur de l’activité humaine dans lequel le sens est employé (ex. : ASTRONOMIE, DROIT, MUSIQUE). Les marques d’usage, quant à elles, situent le sens dans un registre linguistique particulier : niveau de langue, emploi régional, métaphorique, etc. La majorité des marques d’usage sont affichées en bleu (ex. : FAMILIER, BELGIQUE, FIGURÉ). Sont toutefois affichées en rouge, pour mieux capter votre attention, les marques d’usage qui introduisent un sens dont l’emploi requiert votre plus grande vigilance (sens vulgaire, péjoratif, offensant, etc.).

Les divisions syntaxiques et sémantiques

Dans le cas d’un verbe, les sens principaux sont regroupés selon ses divers emplois syntaxiques (transitif direct, transitif indirect, intransitif, pronominal, impersonnel). Par exemple, les sens du verbe veiller sont regroupés sous trois titres : emploi transitif direct (veiller un malade), emploi transitif indirect (veiller à respecter les consignes) et emploi intransitif (veiller jusqu’à minuit).

Les verbes qui possèdent de nombreux sens sont parfois divisés en grandes sections sémantiques qui facilitent le repérage. Ainsi, décliner est divisé en trois sections  : « rejeter », « énoncer » et « être dans son déclin ». Dans ce cas, des triangles de dévoilement permettent de masquer les sens non pertinents.

Les liens cartographiques

Environ 11 000 noms de lieux (dont les sites du Patrimoine mondial, voir à la page suivante) ont leur définition suivie de l’icône , qui offre un lien direct vers une carte géographique en ligne (le service de cartes est régi par les réglages d’Antidote).

Les liens du Patrimoine mondial

Les noms de sites appartenant à la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO ont leur définition suivie de l’icône , qui fournit un lien direct vers la page du site Web de l’UNESCO consacrée à ce lieu.

Les expressions

Le dictionnaire de définitions liste des expressions formées à partir de la vedette : des locutions (groupes syntaxiques figés ayant la même valeur grammaticale que leur mot noyau), des proverbes (formules populaires stéréotypées qui expriment une morale de façon imagée) et des constructions à proscrire. Ces trois types d’expressions, lorsqu’ils existent, sont accessibles par des liens situés au bas de la fenêtre.

Les locutions

Formant une section distincte à l’intérieur du dictionnaire de définitions, les locutions sont affichées en caractères verts et sont précédées d’un losange, vert lui aussi, pour un repérage rapide. Les définitions des locutions sont annoncées par des losanges plus petits, distinguant chacun des sens ; certaines sont précédées d’une marque d’usage ou de domaine en petites capitales. Lorsque les définitions, en noir, sont accompagnées d’exemples, ceux-ci sont affichés en texte grisé.

Le cas échéant, un triangle de dévoilement permet de « fermer » les listes de locutions, de façon à jauger facilement l’ensemble des sens. Cliquez ensuite sur le triangle de dévoilement du ou des sens voulus pour « ouvrir » uniquement les locutions désirées. L’option Masquer les définitions cache les définitions, les exemples et les marques pour ne considérer que les locutions elles-mêmes; cliquez sur l’option Afficher les définitions pour rétablir l’affichage complet.

Certaines locutions sont accompagnées d’informations supplémentaires sur leur emploi : flexion, notes, compléments de recherche, etc. Cliquez sur le bouton pour faire apparaitre une bulle d’informations supplémentaires (le bouton est orangé lorsqu’il existe un lien vers les guides d’Antidote).

Les proverbes

La section des proverbes énumère ceux-ci en caractères verts, précédés d’un losange vert et suivis de leur définition en noir, elle-même précédée d’un losange plus petit. Des marques d’usage aident à choisir les proverbes appropriés.

Les constructions à proscrire

Les constructions à proscrire sont affichées en rouge sous les locutions et les proverbes, afin de les distinguer clairement. Au-dessous de chaque construction, le type d’erreur est indiqué et une ou plusieurs formulations correctes sont proposées.

Le panneau des précisions

On peut trouver, dans ce panneau situé à droite des définitions, trois rubriques (Précisions, Difficultés et Compléments), sous lesquelles sont regroupées une variété d’informations sur le mot vedette. Voici les principales.

L’étymologie

Plus de 98 000 mots sont accompagnés d’une note étymologique  ; la langue d’origine, affichée en orangé, peut être cliquée pour accéder à l’article de guide qui la décrit. De plus, la plupart de ces mots affichent une jauge temporelle qui indique le siècle de la première attestation connue du mot.

Dans la figure ci-contre, le mot canne, apparu pour la première fois au xiie siècle, provient du latin canna qui signifiait « roseau ». Cliquez sur le symbole pour obtenir l’historique complet du mot.

L’indice de fréquence

Un indice de fréquence est affiché pour la plupart des mots. Ce nombre entre 0 (rare) et 100 (fréquent), calculé logarithmiquement, indique la fréquence relative de ces mots dans un corpus de plusieurs milliards de mots. Dans le cas des mots les plus fréquents, un rang (ex. : parmi les 100 mots les plus fréquents) affiché en infobulle donne une estimation de la place qu’ils occupent parmi les mots du français, permettant d’apprécier leur fréquence sous un autre angle.

La flexion et la phonétique

Si le mot en vedette appartient à une catégorie variable (nom, adjectif, etc.), ses formes fléchies sont indiquées dans cette zone. Dans le cas contraire (adverbe, conjonction, etc.), son invariabilité y est signalée. Dans le cas d’un verbe, seules la forme saisie et la forme infinitive sont affichées, mais un lien est offert vers le dictionnaire de la conjugaison, où toutes les formes conjuguées sont affichées.

Les formes fléchies sont accompagnées de transcriptions phonétiques. Une option permet d’alterner entre l’alphabet phonétique français (APF) et l’alphabet phonétique international (API). Cliquez sur une transcription pour obtenir des exemples de chaque phonème utilisé. Cliquez sur le à droite de la transcription, s’il y a lieu, pour obtenir les variations régionales de prononciation.

  • La transcription affichée tient compte de la région linguistique de l’utilisateur, telle qu’elle est définie au panneau Auteur des réglages linguistiques d’Antidote. Si cette région est Québec/Canada, Antidote affiche la transcription du mot en français de Montréal. Pour les autres régions linguistiques, Antidote affiche la transcription en français de Paris.

On peut également trouver dans cette zone la mention d’abréviations ou de symboles, ou encore des informations sur le caractère obligatoire ou non de la liaison ou de l’apocope avec le mot vedette. Par exemple, pour l’adjectif petit, il est mentionné que la liaison est obligatoire. Cliquez sur le à droite de cette mention pour voir les exemples de liaison petit ami, petits amis et petites amies accompagnés de leur transcription phonétique.

Autre exemple de précision affichée dans cette zone : dans le cas de l’entrée du nom canne, il est mentionné que le nom collectif correspondant (une plantation de cannes) est cannaie.

Les variantes

Lorsqu’un mot ou l’une de ses formes fléchies peut s’écrire de plusieurs façons, le bloc des variantes affiche les diverses graphies avec leur fréquence relative en pourcentage, calculée sur un corpus de plusieurs milliards de mots. Lorsqu’une variante n’apparait pas dans le corpus, la mention rare est affichée.

Les difficultés

Lorsqu’un mot présente une difficulté (existence d’homonymes ou de paronymes, confusion possible, accord du participe passé d’un verbe pronominal, mode requis par une conjonction, usage fautif à proscrire, etc.), une note à ce sujet apparait sous la rubrique Difficultés, affichée en rouge pour attirer l’attention. Ainsi, dans la figure ci-contre, on mentionne pour le nom canne l’existence de l’homonyme cane et le fait que l’usage au Québec de canne dans le sens de « boite de conserve » ou de « canette » devrait être évité, car il constitue un anglicisme. Environ 29 000 difficultés sont ainsi décrites.

Certaines difficultés font l’objet d’un article dans un des guides : un lien orangé y mènera directement. C’est le cas, par exemple, de tous les adjectifs de couleur, dont l’accord présente des difficultés.

Les compléments

Cette rubrique fournit des liens vers des compléments d’information sur le mot vedette.

Les recherches par critères prédéfinies

Ces liens lancent une recherche par critères. Ainsi, en un clic, vous pouvez obtenir toutes les définitions contenant la vedette, les mots qui riment avec elle ou encore ses anagrammes.

Les compléments de recherche

Les réglages d’interface (panneau Compléments) permettent d’ajouter sous la rubrique Compléments du dictionnaire de définitions des liens externes vers des ressources en ligne telles que l’encyclopédie Wikipédia ou le Grand dictionnaire terminologique (voir le chapitre Les réglages). Dans le cas de Wikipédia, un clic sur le lien affichera l’article correspondant directement dans la fenêtre des dictionnaires d’Antidote. Vous pourrez utiliser l’historique, la navigation et le bouton Remplacer comme si Wikipédia constituait l’un des dictionnaires propres d’Antidote. La section L’accès à Wikipédia du présent chapitre décrit en détail l’utilisation de Wikipédia à partir d’Antidote.