Guide d’utilisation d’Antidote 10

Guide d’utilisation / Le correcteur / Le traitement d’une détection

Le traitement d’une détection

Chaque mot souligné indique que le correcteur détecte un problème, certain ou potentiel, sur ce mot. Vous disposez d’un outil principal, l’infobulle, pour comprendre le problème, et de plusieurs options pour le traiter, s’il y a lieu. Sélectionnez un mot souligné, et il devient la détection courante. La plupart des commandes qui suivent s’appliquent à la détection courante. Notez toutefois qu’en utilisant les raccourcis « souris », il n’est pas nécessaire de sélectionner la détection. (Voyez aussi la section Traitement d’une détection dans la liste.)

L’infobulle

Lorsque vous sélectionnez un mot souligné, une infobulle apparait, qui affiche toutes les informations pertinentes pour l’évaluation et le traitement de la détection. L’infobulle est divisée en trois zones, dont voici une brève description.

  • Un réglage d’interface (panneau Général > pavé Correcteur) permet de faire afficher l’infobulle sur glissement de souris, avec un délai plus ou moins rapide, selon votre préférence.

La proposition

La proposition de correction occupe le coin supérieur gauche de l’infobulle. Son format diffère selon le type de détection.

vert gras : proposition de correction liée à une erreur d’orthographe, de grammaire, de syntaxe, de ponctuation, etc. (souligné gras) ; la commande Corriger est offerte ;

noir italique : proposition de correction liée à une alerte (souligné fin) ; la commande Remplacer est offerte. Ces détections dépendent souvent du sens et la graphie proposée ne s’applique donc pas toujours à la phrase, d’où un format plus discret ;

noir standard : en l’absence d’une proposition de correction précise, Antidote affiche le thème de la détection (ex. : Mode, Calque, Pléonasme), une courte directive (ex. : À évaluer), ou encore une demande de vérification (ex. : Approprié?). On se réfèrera aux explications contextuelles pour les précisions.

Le nombre de détections identiques

Un nombre entre parenthèses à droite de la proposition indique que le correcteur a repéré d’autres cas identiques à la détection courante. Ces autres cas sont surlignés dans le texte, afin que vous puissiez les repérer rapidement. S’il s’agit d’une détection permettant la correction en lot, le traitement choisi s’appliquera à l’ensemble des occurrences.

L’explication contextuelle

Chaque détection du correcteur est accompagnée d’une explication grâce à laquelle Antidote vous permet de comprendre et d’évaluer son intervention. Il se peut que plusieurs aspects soient à vérifier pour un même mot ; dans ce cas, Antidote affiche autant d’explications contextuelles.

[Détails]

Certaines explications sont suivies de la mention [Détails], par exemple si leur contenu est plus massif ou qu’il présente une structure plus complexe. Cliquez pour dévoiler l’énoncé complet.

Réglage…

Plusieurs détections dépendent d’un réglage ; c’est le cas notamment de nombreuses alertes linguistiques. Le cas échéant, Antidote affiche la mention Réglage… à la suite de l’explication contextuelle. Cliquez-la pour ouvrir le panneau approprié, puis modifiez le réglage désiré.

Deuxième niveau d’explication

Le titre qui introduit l’explication contextuelle est un hyperlien qui ouvre l’ouvrage le plus approprié selon la nature de la détection. Un titre orangé, couleur emblématique des guides, ouvre les guides « à la bonne page », c’est-à-dire à l’article où est approfondi le sujet lié à la détection courante. Un titre vert, couleur emblématique des dictionnaires, est un hyperlien qui ouvre les définitions ou la conjugaison du mot.

  • Vous pouvez aussi accéder au deuxième niveau d’explication (guides ou dictionnaires) en faisant + au clavier. Pour revenir au correcteur, fermez la fenêtre des guides ou des dictionnaires en cliquant sur la case de fermeture.
  • Un titre noir signifie qu’aucun lien supplémentaire n’a été jugé nécessaire.

Les commandes

Les commandes pertinentes au traitement de la détection courante figurent à droite de la proposition. Pour une description détaillée de chacune, voir plus loin les sections Approuver une correction et Ignorer une détection.

La recherche d’autres mots (la loupe)

Pour certaines détections, par exemple en présence d’un mot inconnu, une loupe () s’ajoute aux commandes de l’infobulle. Celle-ci recherche des mots graphiquement proches dans la nomenclature des dictionnaires, et affiche la liste des résultats les plus pertinents. Si le mot que vous désiriez écrire s’y trouve, cliquez-le pour effectuer le remplacement immédiat dans le texte.

  • L’option Tous les résultats au bas de la liste ouvre les dictionnaires pour l’affichage complet des résultats de recherche. Si vous y trouvez le mot voulu, cliquez-le, puis procédez au remplacement à l’aide du bouton Remplacer des dictionnaires.

Plusieurs graphies possibles

Dans le volet Langue, l’infobulle peut énumérer plusieurs suggestions ; cela se produit quand il existe plus d’une analyse pour une phrase et que la graphie du mot varie selon l’analyse envisagée. Si le mot original peut aussi être correct, il apparait en noir.

Un fond plus foncé indique la suggestion sélectionnée, dont l’explication contextuelle est affichée en dessous. C’est à vous d’examiner les possibilités et de choisir. Cliquez sur la graphie de votre choix ; le fond distinctif s’y déplace, et l’explication correspondante s’affiche. Approuvez ensuite la correction pour qu’Antidote apporte cette modification dans votre texte.

L’avertissement de rupture

Dans le volet Langue, si le correcteur n’arrive pas à analyser la phrase complètement, il affiche quand même certaines détections, mais ses diagnostics sont moins surs. Il ajoute alors dans l’infobulle la mention Rupture : diagnostic à vérifier pour vous prévenir de son incertitude.

Approuver une correction

Pour approuver, cliquez dans l’infobulle sur la commande Corriger. La correction proposée s’opère alors dans votre texte et le souligné devient vert. Puis, le cadre de sélection se place sur la détection suivante. S’il s’agit d’une alerte accompagnée d’une suggestion de remplacement, cliquez sur la commande Remplacer.

  • Un réglage d’interface (panneau Apparence) permet d’afficher en bleu plutôt qu’en vert le souligné d’une détection corrigée.

Dans les autres cas, vous devez apporter la correction appropriée à la main, soit directement dans le panneau de correction avec la commande Éditer de l’infobulle, soit dans le document original avec la commande Modifier dans le document original du menu contextuel (clic droit). Dans ce dernier cas, réactivez ensuite le correcteur en cliquant dans sa fenêtre ; la phrase modifiée sera réanalysée et vous pourrez poursuivre la correction.

Corriger les cas identiques

Par défaut, lorsque plusieurs détections sont identiques à la détection courante, approuver la détection courante approuvera également les détections identiques, et la correction sera appliquée à tous les cas. Au besoin, vous pouvez éviter cette correction en lot en utilisant la commande Corriger ce cas.

  • Un nombre entre parenthèses à droite de la proposition de correction indique le nombre de cas identiques à la détection courante.
  • Dans la liste des détections, les cas identiques sont regroupés sous une même entrée accompagnée d’un nombre encerclé. Cliquer sur ce nombre fait afficher les détections individuelles, ce qui permet de les traiter séparément.
  • Seules les détections soulignées en gras et qui ne dépendent pas du contexte permettent le traitement en bloc.
  • Notez que le correcteur ne signale comme cas identiques que les détections qui ne dépendent pas du contexte, afin qu’elles puissent être corrigées en bloc.
  • « Détections identiques » ne signifie pas toujours « mots identiques » ; par exemple, l’espace fautive entre le jour et le mois vaut pour toute date.
  • Un réglage du correcteur (panneau Général) permet d’annuler la correction automatique des cas identiques ; elle peut alors être invoquée au besoin par la commande Corriger les cas identiques.
  • On peut accéder rapidement aux commandes Corriger ce cas et Corriger les cas identiques par le menu contextuel (clic droit).

Ignorer une détection

Si vous ne désirez pas apporter la modification proposée par Antidote, vous pouvez simplement passer à la détection suivante, ou encore cliquer sur Ignorer ; le texte original reste intact et Antidote passe à la détection suivante. Cliquer sur Ignorer fait passer le souligné au pointillé noir ; dans la liste des détections, un s’affiche devant l’entrée correspondante. Vous savez ainsi d’un coup d’œil que cette détection a été traitée. Également, la détection est soustraite des statistiques de correction.

Antidote sauvegarde automatiquement les détections ignorées lors d’une séance de travail. Ainsi, si vous devez interrompre la correction d’un document et y revenir plus tard, les détections précédemment ignorées ne seront pas réaffichées. Vous n’aurez donc pas à les réévaluer inutilement.

  • La sauvegarde automatique des détections ignorées est l’objet d’un réglage du correcteur (panneau Général).

Ignorer les cas identiques

Par défaut, lorsque plusieurs détections sont identiques à la détection courante, ignorer la détection courante ignorera également les détections identiques. Au besoin, vous pouvez ignorer uniquement la détection courante en utilisant la commande Ignorer ce cas.

  • Un nombre entre parenthèses à droite de la proposition de correction indique le nombre de cas identiques à la détection courante.
  • Dans la liste des détections, les cas identiques sont regroupés sous une même entrée accompagnée d’un nombre encerclé. Cliquer sur ce nombre fait afficher les détections individuelles, ce qui permet de les traiter séparément.
  • Seules les détections soulignées en gras et qui ne dépendent pas du contexte permettent le traitement en bloc.
  • Un réglage du correcteur (panneau Général) permet d’annuler le traitement en lot des cas identiques ; il peut alors être invoqué au besoin par la commande Ignorer les cas identiques.
  • On peut accéder rapidement aux commandes Ignorer ce cas et Ignorer les cas identiques par le menu contextuel (clic droit).

Taire

Antidote vous permet de masquer les alertes sur un mot en particulier. Vous connaissez parfaitement l’alerte au sujet du faux ami global et ne désirez plus être avisé sur ce mot à l’avenir ? Cliquez sur le bouton Ignorer (sur Mac, maintenez le bouton de la souris enfoncé). Cliquez sur la commande Taire de l’infobulle. Antidote ne s’arrêtera plus sur le mot global.

  • La commande Taire s’applique uniquement aux alertes.
  • Un dialogue vous prévient que l’alerte sur le mot courant ne sera plus signalée du tout ; cliquez sur OK pour confirmer, ou sur le bouton Alertes masquées… pour gérer l’alerte dans les réglages. Cet avertissement peut être désactivé.
  • Pour gérer la liste des mots dont vous aurez choisi de taire les alertes, voyez la section Panneau Alertes masquées au chapitre Les réglages.

Passer à la détection suivante/à la détection précédente

Pour passer à la prochaine détection ou pour retourner à la détection précédente, utilisez les flèches de navigation de la barre d’outils du correcteur.

Ajuster la sensibilité

Vous pouvez ajuster le niveau de sensibilité du correcteur pour certains types de détections.

  • Le chapitre Les réglages décrit l’ensemble des réglages linguistiques et typographiques offerts.

Lorsque le dialogue de réglages est invoqué à partir du correcteur, il s’ouvre sur le panneau approprié à la détection courante. La commande Réglage… de l’infobulle offre une précision supplémentaire, puisqu’elle lie le panneau de réglages à une alerte précise en cas d’alertes multiples sur un même mot.

Dialogues et citations

Dans un roman, les dialogues reproduisent la langue parlée. De ce fait, certains écarts de langage y sont admissibles : mots familiers, élisions inhabituelles (ex. : j’suis ici), tournures plus relâchées (ex. : je sais pas), jurons, etc. Par ailleurs, les citations reprennent les propos d’autrui, qu’on voudra généralement conserver tels quels. À votre demande, le correcteur peut taire certaines détections de nature stylistique dans ces passages particuliers, tout en continuant de les signaler dans le corps principal du texte. Voir le chapitre Les réglages pour les détails.

  • Un petit phylactère () inséré dans la marge à gauche du texte permet le repérage rapide des dialogues et des citations.

Jeux de réglages

Les jeux de réglages sont parfaits pour passer rapidement d’une configuration de réglages à une autre. Antidote offre des jeux de réglages linguistiques et typographiques distincts, ce qui vous permet de choisir la combinaison idéale pour chaque contexte d’écriture. Pour un simple courriel à un ami, vous choisirez sans doute une combinaison de réglages tolérante, par exemple Usage informel et Typographie de base. Pour un document officiel, vous choisirez Usage soigné ou Tout signaler pour la correction linguistique, et Typographie soignée.

  • La liste des détections se rafraichit avec chaque nouveau jeu de réglages choisi.
  • Les erreurs d’orthographe et de grammaire sont toujours affichées, quel que soit le jeu de réglages linguistiques choisi.

Jeux de réglages linguistiques

Tout signaler : le correcteur ajuste à leur valeur maximale tous les réglages liés aux alertes.
Usage soigné : le correcteur ajuste chaque réglage linguistique pour une vérification exhaustive des confusions possibles, du langage, de la syntaxe, de la ponctuation, etc.
Usage informel : le correcteur ajuste chaque réglage linguistique pour une vérification permissive. Les réglages liés aux alertes sont tous désactivés. Antidote tolère aussi certains écarts, par exemple l’absence de ne dans la négation (ex. : elle mange rien).
Mon usage… : le correcteur ouvre le dialogue des réglages pour que vous ajustiez vous-même vos réglages linguistiques.
Masquer les alertes : le correcteur n’affiche aucune alerte. Très utile si vous manquez de temps et désirez passer au plus pressé.

Jeux de réglages typographiques

Typographie soignée : le correcteur ajuste chaque réglage typographique pour une vérification exhaustive basée sur la norme en usage dans votre région linguistique.
Typographie de base : le correcteur désactive la plupart des réglages liés à la typographie pour ne vérifier que les écarts typographiques flagrants (double espace entre deux mots, par exemple).
Ma typographie… : le correcteur ouvre le dialogue des réglages pour que vous ajustiez vous-même vos réglages typographiques.

Ajouter un mot à un dictionnaire personnel

Antidote peut vous indiquer qu’il ne reconnait pas un mot. Pour ajouter ce mot à un de vos dictionnaires personnels, sélectionnez-le, puis cliquez sur la commande Ajouter de l’infobulle. La fenêtre des dictionnaires personnels s’ouvre. Si le prétraitement automatique du nouveau mot vous convient, refermez simplement la fenêtre. Sinon, remplissez les différents champs qui permettront à Antidote de prévoir les emplois du nouveau mot. Voyez le chapitre Les dictionnaires personnels pour plus de détails.

Le signalement des noms propres inconnus dépend du réglage Signaler les mots inconnus avec majuscule du panneau Majuscules. Cliquez sur la commande Réglage… pour y accéder au besoin.

Ajout simultané de plusieurs mots à un dictionnaire personnel

Antidote regroupe dans la liste des détections tous les mots inconnus. Pour ajouter en bloc plusieurs mots à un dictionnaire personnel, sélectionnez-y les mots désirés, puis appliquez la commande Ajouter… (par la barre d’outils ou le menu contextuel).

Annuler une correction

Vous pouvez annuler une correction qui a déjà été apportée à votre texte. En sélectionnant une erreur qui a déjà été corrigée, la commande Corriger de l’infobulle prend la valeur Rétablir. Cliquez-la pour annuler la correction dans votre texte. Le souligné et la proposition de correction retrouvent leur état initial.