Guide d’utilisation d’Antidote 10

Guide d’utilisation / Les rectifications de l’orthographe

Les rectifications de l’orthographe

En 1990, le Conseil supérieur de la langue française, appuyé par l’Académie française, a proposé un ensemble de rectifications orthographiques en vue de régulariser la graphie, la flexion ou la conjugaison de certains mots.

Ces rectifications touchent quelques milliers de mots parmi les centaines de milliers de formes du français. Entre autres : elles éliminent les accents circonflexes inutiles et les traits d’union superflus ; elles régularisent le pluriel de nombreux mots composés ; elles francisent la forme de mots empruntés à une langue étrangère ; elles harmonisent certaines séries discordantes ; elles conforment la graphie de certains mots à la prononciation moderne.

connaîtreconnaitre (chute de l’accent circonflexe)

entre-déchirerentredéchirer (soudure)

réglementerrèglementer → (modification d’accent conforme à la prononciation)

persiflerpersiffler (uniformisation par rapport à siffler)

señoritaséniorita (graphie francisée)

des cache-misèredes cache-misères (pluriel normalisé)

j’étiquettej’étiquète (uniformisation sur le modèle d’acheter)

Dans tous les cas, l’emploi des nouvelles formes n’est pas obligatoire, mais recommandé.

Après une certaine résistance populaire initiale, les rectifications ont fait leur chemin dans les instances officielles de la francophonie. Elles ont fait l’objet d’avis favorables de la part du Conseil supérieur de la langue française du Québec, du Conseil supérieur de la langue française de Belgique et de l’Instruction publique suisse et elle sont la référence officielle pour l’enseignement de l’orthographe en France. Elles sont aujourd’hui de plus en plus appliquées en éducation et dans la fonction publique.

Antidote et les rectifications

Accédant à la demande de ses utilisateurs, Antidote recense l’ensemble des rectifications, et ce, pour son correcteur, ses dictionnaires et ses guides linguistiques. Le correcteur les reconnait et peut les imposer, les dictionnaires les signalent, et les guides consacrent 23 articles à les décrire. En outre, l’interface d’Antidote est rectifiée.

Un groupe d’experts indépendants mandaté par le Groupe de modernisation de la langue s’est penché sur l’application des rectifications dans l’ensemble des ouvrages d’Antidote. Devant son verdict favorable, la rédaction du site a décerné à Antidote son label de qualité (www.orthographe-recommandee.info).

Les promoteurs des rectifications ne souhaitaient pas transformer radicalement l’orthographe du français, mais plutôt contribuer à simplifier et à moderniser sa graphie par leur adoption graduelle. Dans cet esprit, Antidote offre des réglages qui permettent de moduler l’adoption des rectifications. Ainsi, Antidote peut « imposer » l’usage « traditionnel », ou au contraire l’usage « rectifié », ou simplement accepter les deux graphies, au choix de l’utilisateur.

Personnalisez votre Antidote

Lorsque vous installez Antidote sur votre disque dur, on vous demande de l’enregistrer. Cette opération s’effectue en quelques étapes simples. L’une de ces étapes consiste à personnaliser votre Antidote en répondant à quelques questions. Antidote vous demande notamment si vous utilisez l’orthographe traditionnelle, rectifiée ou encore les deux. Vos réglages de rectifications s’ajustent automatiquement en fonction de votre réponse. Cette option peut être modifiée par la suite, au besoin, dans les réglages d’Antidote. Nous présentons ci-dessous les réglages des rectifications, puis leur influence particulière sur les ouvrages d’Antidote.

Réglages

Le panneau Rectifications de la fenêtre des réglages (section Langue) permet de choisir parmi trois options principales.

IMPOSER LA GRAPHIE TRADITIONNELLE Le correcteur considère comme une erreur l’emploi d’une graphie rectifiée, et propose en remplacement la graphie traditionnelle. Les dictionnaires avertissent l’utilisateur s’il entre en vedette une graphie rectifiée. Toute forme générée par Antidote utilise la graphie traditionnelle.

IMPOSER LA GRAPHIE RECTIFIÉE Le correcteur considère comme une erreur l’emploi d’une graphie traditionnelle, et propose en remplacement la graphie rectifiée. Les dictionnaires avertissent l’utilisateur s’il entre en vedette une graphie traditionnelle. Toute forme générée par Antidote utilise la graphie rectifiée, sauf exception.

ACCEPTER LES DEUX GRAPHIES Le correcteur accepte indifféremment l’emploi d’une graphie traditionnelle ou rectifiée. Les dictionnaires acceptent en vedette aussi bien l’une ou l’autre graphie, et génèrent leurs résultats en conformité avec la graphie de la vedette : si elle est rectifiée, les résultats seront générés en graphie rectifiée ; sinon, ils seront générés selon l’option choisie dans le menu subalterne (En cas d’ambigüité, favoriser la graphie…).

Correcteur

Le correcteur reconnait les graphies rectifiées, et, selon le réglage des rectifications, peut les accepter ou les signaler comme erreurs. Il traite aussi bien les modifications lexicales (voir exemples plus haut) que syntaxiques (les traits d’union entre les numéraux et l’invariabilité de laissé devant un infinitif).

Dictionnaires

Les dictionnaires reconnaissent les graphies rectifiées. Si les réglages demandent la graphie traditionnelle, les graphies rectifiées sont identifiées par la marque RECT. à droite du mot dans la liste des résultats de recherche à la frappe; si les réglages demandent la graphie rectifiée, les graphies traditionnelles sont identifiées par la marque TRAD. Les résultats de recherche peuvent être générés en graphie rectifiée. Dans le dictionnaire des définitions, la vedette ainsi que les flexions rectifiées sont données et la nature de la rectification est signalée dans le panneau des précisions. Ailleurs dans les dictionnaires, de façon générale, l’affichage du contenu s’ajuste en fonction du réglage choisi pour les rectifications. Par exemple, si le réglage courant est « Imposer la graphie rectifiée », le texte des définitions sera affiché en orthographe rectifiée. Il en ira de même pour les listes de synonymes, les conjugaisons, les cooccurrences, etc. Toutefois, les citations qui figurent dans certains dictionnaires conservent généralement l’orthographe dans laquelle elles ont été trouvées.

Guides

La section Rectifications du guide Orthographe expose en une vingtaine d’articles détaillés tous les aspects des rectifications. Dans la plupart des cas, la liste complète des mots touchés dans l’ensemble du lexique d’Antidote est donnée. Le texte des articles de tous les guides, comme celui du présent guide, est écrit en graphie rectifiée.

Références

ASSOCIATION POUR L'APPLICATION DES RECOMMANDATIONS ORTHOGRAPHIQUES (APARO). L’Essentiel de la nouvelle orthographe, [En ligne], 1997. [http://sweet.ua.pt/fmart/aparo.htm]

CATACH, Nina. L’Orthographe en débat, Paris, Nathan, 1998, 304 p.

CONSEIL SUPÉRIEUR DE LA LANGUE FRANÇAISE (FRANCE). « Les rectifications de l’orthographe, Journal officiel de la République française, no 100, Paris, Éditions des documents administratifs, [En ligne], 1990. [http://www.academie-francaise.fr/sites/academie-francaise.fr/files/rectifications_1990.pdf]

CONSEIL SUPÉRIEUR DE LA LANGUE FRANÇAISE (QUÉBEC). Mémoire sur l’orthographe, [En ligne], 2005. [http://www.cslf.gouv.qc.ca/publications/pubf214/f214.pdf]

CONTANT, Chantal et Romain Muller. Connaitre et maitriser la nouvelle orthographe, Montréal, De Champlain, 2005, 132 p.

CONTANT, Chantal. Grand Vadémécum de l’orthographe moderne recommandée, Montréal, De Champlain, 2009, 256 p.

CONTANT, Chantal. Nouvelle Orthographe, la liste simplifiée, Montréal, De Champlain, 2010, 215 p.

DÉLÉGATION À LA LANGUE FRANÇAISE (SUISSE). Les rectifications de l’orthographe du français : principes, commentaires et liste des graphies rectifiées, 2e éd., Neufchâtel, 2001

GOOSSE, André. La Nouvelle « Orthographe » : exposé et commentaires, Paris/Louvain-la-Neuve, Duculot, 1991, 138 p.

GROUPE DE MODERNISATION DE LA LANGUE. Site d’information sur la nouvelle orthographe française officiellement recommandée, [En ligne]. [http://www.orthographe-recommandee.info]

HONVAULT, Renée, et autres. L’Orthografe ? C’est pas ma faute !, Condé-sur-Noireau, Éditions Corlet-Marianne, 1999, 184 p. (Panoramique, no 42)

MASSON, Michel. L’Orthographe : guide pratique de la réforme, Paris, Seuil, 1991, 192 p. (Collection Points Actuel)

MINISTÈRE DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE DE BELGIQUE. Recommandations relatives à l’application de la nouvelle orthographe, 1998.

RENOUVO (RÉSEAU POUR LA NOUVELLE ORTHOGRAPHE DU FRANÇAIS). Vadémécum de l’orthographe recommandée : le millepatte sur un nénufar, 2005, 40 p.